Giulia Andreani, mythes collectifs et histoire.