Gregory Crewdson

Gregory Crewdson, photographie, stage photographie, Cathedral of the Pines | Publié par Thierry Grizard le 27 février 2016.

Gregory Crewdson présente sa dernière série de photographies “Cathedral of the Pines”, à la galerie Gagosian, New York.

Crewdson met en scène une Amérique dont l’étrangeté doit bien plus à la tradition littéraire, picturale et cinématographique qu’à la réalité sociale. Il y a à la fois une mise en abîme par la représentation du réel via le fictif, mais aussi par la profusion de détails et l’aspect acéré de la prise de vue à la chambre grand format, ou encore l’intrusion presque systématique du fantastique.

gregory crewdson, photography, cathedral-of-the-pines

© Gregory Crewdson. Série: “Cathedral of the Pines”. Courtesy Gagosian gallery.

Gregory Crewdson est un photographe qui fait dans la démesure, (la plupart de ses photographies sont réalisées entièrement en studio), pour récréer du banal dans toute son étrangeté. L’influence de Jeff Wall dans le travail de Gregory Crewdson est évidente, mais alors que Jeff Wall reste allusif dans la part de mystère propre à ses clichés, Crewdson est plus explicitement cinématographique et fantastique.Chez Gregory Crewdson il y a l’étrangeté de David Lynch et le temps suspendu de Edouard Hooper associé à la précision mais aussi la froideur et la richesse de détail d’un Jeff Wall. Cependant alors que Jeff Wall ou Philip-Lorca diCorcia partent d’une démarche critique de la représentation et d’un contexte social. Gregory Crewdson est plus manifestement spectaculaire. Il est moins descriptif et bien plus onirique.


gregory crewdson, photography

© Gregory Crewdson. Série: “Dream House”. Courtesy Gagosian gallery.

C’est étrangement fascinant, très littéraire et cinématographique. Chacun dans la contemplation de ces photographies puise dans la mémoire collective associée au cinéma américain et quelques grands artistes populaires tels que Hopper.

Il y a aussi le plaisir presque enfantin de décortiquer la recette d’une pâtisserie un peu trop riche et légèrement écœurante !


gregory crewdson, photography

© Gregory Crewdson. Série: “Dream House”. Courtesy Gagosian gallery.



jeff wall, photography

© Jeff Wall.


philip lorca dicorcia, dicorcia, photography

© Philip-Lorca diCorcia.


A lire aussi:

A voir aussi

En ce moment

Peinture et mystère

Thierry Grizard | Artefields.

Webmaster et auteur.

Artefields, couvre à travers un fil d’actualité fourni et quotidien l’ensemble des expositions à Paris, en France et pays francophones, mais aussi les grands évènements internationaux. Les champs d’intérêts sont essentiellement les arts plastiques, en allant de la peinture aux installations en passant par la sculpture. Nous nous efforçons également de découvrir ou soutenir d’un point de vue rédactionnel de nouveaux talents. Les articles de fond, ou analyses tentent de prendre un peu de distance relativement à l’actualité artistique afin de mieux éclairer cette dernière. De nombreuses galeries d’images sont à la disposition du lecteur qui pourra se faire une première idée du travail des artistes concernés. La ligne éditoriale ne se veut néanmoins pas exhaustive et revendique une part inévitable de subjectivité.