Joel-Peter Witkin “The soul has non gender”

Joel-Peter Witkin, “The soul has no gender”, exposition, photographie | Publié par Thierry Grizard le 7 mai 2017.


Joel-Peter Witkin, le fameux photographe américain, développe encore et toujours ses obsessions sous forme de “Memento mori” surréalistes.

Puisque la mort est partout, qu’elle nous rappelle à notre finitude et la vanité de toute chose, elle est aussi pour Joel-Peter Witkin l’occasion de prendre ses distances avec la norme, les conventions et le bon goût.

Ici comme le suggère le titre de cette exposition “The soul has nos gender” les frontières à transgresser sont celles du genre, mais à entendre probablement de manière très étendue.

A voir jusqu’au 3 juin 2017.


Joel-Peter Witkin, surrealism, photography, exhibition, france, paris, 2017

© Joel-Peter Witkin


Communiqué de presse:

Joel-Peter Witkin : Quarante ans d’un parcours artistique, à l’intemporalité indéniable, concentrés dans les oeuvres inédites et produites récemment par Joel-Peter Witkin. Cette nouvelle exposition confèrent à l’iconographie usuelle dans laquelle s’interpénètrent le sacrée et le profane, l’histoire des consciences et celle des âmes. Elle livre également tout le savoir faire technique iconoclaste et atypique de ce photographe hors normes.

L’ATELIER, LE LABORATOIRE

Joel-Peter Witkin possède une culture artistique considérable perceptible dans ses thématiques, son langage plastique, mais aussi dans la précision de ses dispositifs de prise de vue. Ses carnets de croquis recèlent de multiples références
aux oeuvres picturales ou sculpturales de l’histoire de l’art et contiennent tout autant les secrets de son âme… Aux mises en scène minutieusement élaborées succède un labeur singulier dans l’intimité du laboratoire. Celui-ci procède de formules et de manipulations rigoureusement exécutées par les soins de Joel-Peter Witkin et réserve de stupéfiantes révélations.[…]


Joel-Peter Witkin, photography, gender, surrealism, the soul has no gender


Joel-Peter Witkin, photography, gender, surrealism, the soul has no gender


Joel-Peter Witkin, photography, gender, surrealism, the soul has no gender-3


Joel-Peter Witkin, photography, gender, surrealism, the soul has no gender


Joel-Peter Witkin, “The soul has no gender”.

Galerie Baudoin Lebon

Du 20 avril au 3 juin 2017.


  • © Joel-Peter Witkin.
  • Courtesy galerie Baudouin Lebon.

A lire aussi:

Thierry Grizard | Artefields.

Webmaster et auteur.

Artefields, couvre à travers un fil d’actualité fourni et quotidien l’ensemble des expositions à Paris, en France et pays francophones, mais aussi les grands évènements internationaux. Les champs d’intérêts sont essentiellement les arts plastiques, en allant de la peinture aux installations en passant par la sculpture. Nous nous efforçons également de découvrir ou soutenir d’un point de vue rédactionnel de nouveaux talents. Les articles de fond, ou analyses tentent de prendre un peu de distance relativement à l’actualité artistique afin de mieux éclairer cette dernière. De nombreuses galeries d’images sont à la disposition du lecteur qui pourra se faire une première idée du travail des artistes concernés. La ligne éditoriale ne se veut néanmoins pas exhaustive et revendique une part inévitable de subjectivité.