Michael Borremans, Zurbaran et Saint François


Michael Borremans | Saint François de dos ?

Michael Borremans conçoit la peinture comme une mise en scène qui par le “sujet”, chez lui toujours elliptique et donc énigmatique, agit tel un moyen de captation en vue d’abîmer le “regardeur” dans l’observation “longue”.

La toile est alors un nœud, selon les propos de l’artiste lui même. Ici un étrange Saint François qui nous tourne le dos, peut-être inspiré du Saint François de Zurbaran dont il y avait en 2014 une rétrospective au Bozar de Bruxelles. Une “vanité” de “vanité”, un jeu de miroir sans issue et probablement une énigme sans autre réel objet que la peinture.

En savoir plus. 


michael borremans, Zurbaran

Borremans/Zurbaran


Lire aussi:

Thierry Grizard | Artefields.

Webmaster et auteur.

Artefields, couvre à travers un fil d’actualité fourni et quotidien l’ensemble des expositions à Paris, en France et pays francophones, mais aussi les grands évènements internationaux. Les champs d’intérêts sont essentiellement les arts plastiques, en allant de la peinture aux installations en passant par la sculpture. Nous nous efforçons également de découvrir ou soutenir d’un point de vue rédactionnel de nouveaux talents. Les articles de fond, ou analyses tentent de prendre un peu de distance relativement à l’actualité artistique afin de mieux éclairer cette dernière. De nombreuses galeries d’images sont à la disposition du lecteur qui pourra se faire une première idée du travail des artistes concernés. La ligne éditoriale ne se veut néanmoins pas exhaustive et revendique une part inévitable de subjectivité.