MIRCEA SUCIU | “Ship of Fools”

Zeno X Gallery, Belgique


Mircea Suciu (1978/) est un peintre roumain dont les influences multiples ne minimisent pourtant par l’originalité. Il y a de la Figuration Narrative, mais aussi difficile de ne pas penser à Michael Borremans, Adrian Ghenie n’est pas loin non plus ou encore les hyperréalistes, etc.


mircea suciu, painting, zeno-x, art-gallery, belgium, roumania, hyperrealism, history, irony

© Mircea Suciu. Courtesy Zeno X gallery.


Il n’en demeure pas moins que malgré ces filiations visibles on reste arrêté et interloqué. Tout d’abord,le terme de technique mixte s’applique particulièrement bien au travail de Mircea Suciu.

Le trouble est complet face à des œuvres mélangeant acrylique, peinture à l’huile, photographie et marques d’usure ou de sévices divers. La finition des pièces reste néanmoins parfaitement lisse et unifiée nonobstant les plis apparents ou les grands gestes à la façon de l’expressionnisme abstrait.

Nous sommes dans le trompe l’oeil au sens strict, le simulacre à la façon des hyperréalistes tout en étant dans des sujets totalement irréels et composés aux thèmes socio-historiques burlesques, noires et à l’ironie critique presque surréaliste.


C’est à voir à la galerie Zeno X jusqu’au 11 juin 2016.

MIRCEA SUCIU | “Ship of Fools”.

Zeno X Gallery, Belgique.
Du 20 avril au 11 juin, 2016.


Voir aussi:

Thierry Grizard | Artefields.

Thierry Grizard | Artefields.

Webmaster et auteur.

Artefields, couvre à travers un fil d’actualité fourni et quotidien l’ensemble des expositions à Paris, en France et pays francophones, mais aussi les grands évènements internationaux. Les champs d’intérêts sont essentiellement les arts plastiques, en allant de la peinture aux installations en passant par la sculpture. Nous nous efforçons également de découvrir ou soutenir d’un point de vue rédactionnel de nouveaux talents. Les articles de fond, ou analyses tentent de prendre un peu de distance relativement à l’actualité artistique afin de mieux éclairer cette dernière. De nombreuses galeries d’images sont à la disposition du lecteur qui pourra se faire une première idée du travail des artistes concernés. La ligne éditoriale ne se veut néanmoins pas exhaustive et revendique une part inévitable de subjectivité.