Sarah Lucas | « I SCREAM DADDIO »

Sarah Lucas, art contemporain, Biennale de Venise, féminin, masculin, genres, exposition | Publié par Thierry Grizard le 3 juillet 2015.

56° Biennale de Venise, Pavillon anglaisSarah Lucas


La comédie “satyrique” des genres

Sarah Lucas dans le Pavillon Anglais de la Biennale de Venise continue son travail de sape _avec le même humour grinçant et rebelle_ des conventions sur le genre, le sexe, la représentation de la femme. Sous le portique du Pavillon Anglais trône une sculpture en bronze intitulée “Mara Dona”, référence évidente à une idole et un sport si culturellement masculin.

sarah lucas, venice-biennale, i-scream-daddio, 2015, sculpture, solo-show, tit-cat, maradona, conceptual-art

Ce monstre phallique n’en a pas moins un genre assez incertain. A l’intérieur, dans un environnement jaune très enveloppant, _une probable référence aux œufs au plat !_ se trouve une réplique en résine. Quant à la symbolique du jaune les interprétations sont ouvertes : le jaune de l’or, celui du printemps ou de la trahison, la jalousie…

sarah-lucas, venice-biennale, i-scream-daddio, 2015, sculpture, solo-show, tit-cat, maradona, conceptual-art

Une seconde installation est composée de 10 moulages de l’artiste elle-même et d’amies. Ceux sont des corps de femmes tronqués, n’est offert au regard que la partie sexuée. C’est une ronde à la Ester Williams dans un environnement domestique. Table à manger, toilette, bureau, tout l’intérieur d’une maison sage où ces muses sans identité vous dévisagent la cigarette aux “lèvres”, dans des positions provocantes qui expriment la rébellion.

sarah-lucas, venice-biennale, i-scream-daddio, 2015, sculpture, solo-show, tit-cat, maradona, conceptual-art, maradona

Déambule parmi ces nymphes rebelles « Tit Cat » un chat noir à la queue érigée et masculine mais doté de seins évoquant des mamelles malmenées. Enfin au mur des portraits de famille ovales de femmes de magazines pour hommes. C’est la contrepartie « topless » de l’installation “bottomless”.


sarah-lucas, venice-biennale, i-scream-daddio, 2015, sculpture, solo-show, tit-cat, maradona, conceptual-art


sarah-lucas, venice-biennale, i-scream-daddio, 2015, sculpture, solo-show, tit-cat, maradona, conceptual-art



sarah-lucas, venice-biennale, i-scream-daddio, 2015, sculpture, solo-show, tit-cat, maradona, conceptual-art


sarah-lucas, venice-biennale, i-scream-daddio, 2015, sculpture, solo-show, tit-cat, maradona, conceptual-art


sarah-lucas, venice-biennale, i-scream-daddio, 2015, sculpture, solo-show, tit-cat, maradona, conceptual-art



sarah-lucas, venice-biennale, i-scream-daddio, 2015, sculpture, solo-show, tit-cat, maradona, conceptual-art


sarah-lucas, venice-biennale, i-scream-daddio, 2015, sculpture, solo-show, tit-cat, maradona, conceptual-art


sarah-lucas, venice-biennale, i-scream-daddio, 2015, sculpture, solo-show, tit-cat, maradona, conceptual-art


A voir aussi:


© Sarah Lucas.