TONY CRAGG, galerie Thaddaeus Ropac, Pantin

Tony Cragg oeuvres, exposition, galerie Thaddaeus Ropac, sculpture contemporaine | Publié par Thierry Grizard le 23 février 2016.


Tony Cragg le fameux sculpteur contemporain anglais nous offre à voir une vingtaine d’œuvres récentes à la galerie Thaddaeus Ropac, Pantin.


tony cragg, thaddaeus-ropac, solo-show, sculpture, 2016, paris, france

© Tony Cragg. Courtesy gal. Thaddaeus Ropac.


Des œuvres très variées tant dans les matériaux utilisés que dans le vocabulaire plastique. Ce qui frappe, hormis l’aspect monumental et techniquement complexe, c’est la sensualité de la majorité des pièces exposées. Des matériaux qui paraissent de prime abord parfaits, lisses et apparemment durs d’aspect sont en réalité d’une grande sensualité.


tony cragg, thaddaeus-ropac, solo-show, sculpture, 2016, paris, france

© Tony Cragg. Courtesy gal. Thaddaeus Ropac.


Les peaux d’acier, de pierre, bronze ou fibre de verre sont satinées et parcourues de nombreuses imperfections, veinures, matités et brillances qui les rendent d’une richesse organique tout à fait en accord avec la complexité des formes imaginées par Tony Cragg.


tony cragg, thaddaeus-ropac, solo-show, sculpture, 2016, paris, france

© Tony Cragg. Courtesy gal. Thaddaeus Ropac.


La lumière de la magnifique galerie Thaddaeus Ropac se propage ou s’arrêtent comme absorbée dans ces entités biomorphiques oscillant entre le vivant, la strate archéologique et les objets de la modernité enchâssés dans des couches géologiques qui appartient au futur.


tony cragg, thaddaeus-ropac, solo-show, sculpture, 2016, paris, france

© Tony Cragg. Courtesy gal. Thaddaeus Ropac.


Tony Cragg continue donc sont travail surprenant de géologue du quotidien de la modernité technophile.
Certes on s’est apparement bien éloigné des palettes en céramiques pop art.  En réalité la continuité de l’œuvre de l’artiste anglais est bien là.
Il s’agit toujours de matériaux récupérés, et de techniques inspirées de la science.  Mais alors que le sculpteur anglais, dans ses premiers travaux, collectait les rebus de la modernité en les associant parfois avec des techniques ancestrales ou d’allure commerciale et industrielle (les céramiques et les palettes), maintenant il assemble des éléments disparates dans des concrétions qui sont comme des artefacts du futur.
Il enroule et étire dans des spirales organiques les traces de notre monde pour les offrir à voir sous forme d’accumulations, de stratifications qui ressurgissent, sont mises à jour, comme d’étranges objets d’un avenir imaginaire.

Tony Cragg | Sculptures.

Galerie Thaddaeus Ropac, Pantin.


Voir aussi:

A voir aussi

isaac cordal, street art, art urbain, ciment eclipses, installation, street artist-11
/par

Isaac Cordal Le monde est une scène

Isaac Cordal est un street artist espagnol qui plutôt que le graphe ou les fresques recourt à la sculpture miniature mise en situation. Il souhaite ainsi souligner les méfaits de la post-modernité.

Art et temporalité

Sculpture et hybridation

Thierry Grizard | Artefields.

Webmaster et auteur.

Artefields, couvre à travers un fil d’actualité fourni et quotidien l’ensemble des expositions à Paris, en France et pays francophones, mais aussi les grands évènements internationaux. Les champs d’intérêts sont essentiellement les arts plastiques, en allant de la peinture aux installations en passant par la sculpture. Nous nous efforçons également de découvrir ou soutenir d’un point de vue rédactionnel de nouveaux talents. Les articles de fond, ou analyses tentent de prendre un peu de distance relativement à l’actualité artistique afin de mieux éclairer cette dernière. De nombreuses galeries d’images sont à la disposition du lecteur qui pourra se faire une première idée du travail des artistes concernés. La ligne éditoriale ne se veut néanmoins pas exhaustive et revendique une part inévitable de subjectivité.