Hyperréalisme et l’interrogation de la véracité de toute « imitation »

« Ce n’est pas une image juste, c’est juste une image » -Jean-Luc Godard.

Ce qu’il a de si fascinant dans l’hyperréalisme jusqu’aux derniers prolongements dans la sculpture et la photographie objective, c’est la mise en évidence de l’aporie de toute représentation. De même qu’il n’y a plus en science d’observation sans interaction, les artistes contemporains ne cessent de se confronter au problème de ce que pourrait être une représentation juste. Paradoxalement, les artistes de la renaissance assumaient, sans difficulté, la théâtralité de toute figuration, et ne cessaient d’en jouer sous le couvert d’un mimétisme se perfectionnant constamment. Certains artistes telle que Cindy Sherman ou Thomas Demand explorent avec jubilation la circularité de ce débat déjà soulevé par Socrate, il y a 25 siècles.

En savoir plus.


richard-estes, hyperrealism, painting, art-contemporain


A lire aussi:

Thierry Grizard | Artefields.

Thierry Grizard | Artefields.

Webmaster et auteur.

Artefields, couvre à travers un fil d’actualité fourni et quotidien l’ensemble des expositions à Paris, en France et pays francophones, mais aussi les grands évènements internationaux. Les champs d’intérêts sont essentiellement les arts plastiques, en allant de la peinture aux installations en passant par la sculpture. Nous nous efforçons également de découvrir ou soutenir d’un point de vue rédactionnel de nouveaux talents. Les articles de fond, ou analyses tentent de prendre un peu de distance relativement à l’actualité artistique afin de mieux éclairer cette dernière. De nombreuses galeries d’images sont à la disposition du lecteur qui pourra se faire une première idée du travail des artistes concernés. La ligne éditoriale ne se veut néanmoins pas exhaustive et revendique une part inévitable de subjectivité.