La « Frileuse » ou « l’Hiver » par Jean Antoine Houdon

Jean Antoine Houdon, sculpture | Publié par Thierry Grizard le 10 mai 2017.


Jean Antoine Houdon, l’un des plus importants sculpteurs du 18° siècle, est surtout connu pour ses bustes, notamment ceux de Diderot et Voltaire.

Ici il s’agit d’un nu féminin particulièrement sensuel sur lequel la lumière frise avec volupté.

jean antoine houdon, sculpture, art, houdon, la frileuse, hiver, musée Fabre, Montpellier

On peut voir ce marbre et son modèle en terre cuite au Musée Fabre de Montpellier sous le titre plus académique « d’Hiver ».


jean antoine houdon, sculpture, art, houdon, diane chasseresse, diane, Calouste-Gulbenkian, Lisbonne

Marc Lenot dans un article intitulé « les fesses de la Frileuse »arrive de digression en digression à la « Diane Chasseresse » de Jean Antoine Houdon.

Il s’attarde dés lors sur un détail plutôt cocasse sinon scabreux concernant cette fameuse sculpture.

On apprend , en effet, que « La Diane Chasseresse » a subi une infibulation, et ceci des mains de prudes conservateurs gardiens de la bienséance !

Le Musée Fabre à Montpellier abrite aussi, jusqu’au 12 septembre, une exposition de sculptures de Jean-Antoine Houdon. Si vous ne connaissez de lui que ces portraits d’hommes illustres, allez voir sa Frileuse. A côté d’un assez médiocre Été, cette femme grelotte, légèrement voûtée, enveloppée d’un voile qui dissimule son visage, mais ne cache rien de son anatomie. Cette posture sensuelle, ces détails anatomiques firent scandale et la statue fut refusée au Salon de 1783, malgré la proposition hypocrite* de la placer dans un angle de la salle.[•••]

Thierry Grizard | Artefields.

Webmaster et auteur.

Artefields, couvre à travers un fil d’actualité fourni et quotidien l’ensemble des expositions à Paris, en France et pays francophones, mais aussi les grands évènements internationaux. Les champs d’intérêts sont essentiellement les arts plastiques, en allant de la peinture aux installations en passant par la sculpture. Nous nous efforçons également de découvrir ou soutenir d’un point de vue rédactionnel de nouveaux talents. Les articles de fond, ou analyses tentent de prendre un peu de distance relativement à l’actualité artistique afin de mieux éclairer cette dernière. De nombreuses galeries d’images sont à la disposition du lecteur qui pourra se faire une première idée du travail des artistes concernés. La ligne éditoriale ne se veut néanmoins pas exhaustive et revendique une part inévitable de subjectivité.