Chiharu Shiota

Biennale de Venise, Pavillon Japonais

Chiharu Shiota, art contemporain, Biennale de Venise, exposition, installation, plasticien, Japon | Publié par Thierry Grizard le 22 juin 2015.


Chiharu Shiota (Née en 1972 à Osaka, Japon. Vit et travaille à Berlin, Allemagne) crée des lieux vidés de toute présence humaine, de toute présence physique mais où littéralement les fils de la mémoire, les empreintes temporelles viennent tisser des toiles archéennes qui lient les objets inertes au temps passé, à des instants, des présences qui n’existent plus que dans la mémoire.


chiharu shiota, state-of-being, biennale-venise, venice, pavillon-japonais, venice-biennal

© Chiharu Shiota. “The Key In The Hand”, Pavillon japonais, Biennale de Venise, 2015.


Dans « The Key In The Hand », installation représentant le Pavillon Japonais à la Biennale de Venise, 2015, Shiota met à nouveau en scène les traces mémorielles de l’intersubjectivité. Ici, elle représente une pluie de clés qui tombent de l’oubli dans deux barques délabrées qui semblent vouloir se rejoindre. Un seul fil rouge sang pour un trousseau de clés rouillées, marquées par l’usure, le passage du temps. Chaque trace temporelle traverse littéralement l’espace.


chiharu shiota, biennale-vencice, 2015, a-key-in-the-and

© Chiharu Shiota. “The Key In The Hand”, Pavillon japonais, Biennale de Venise, 2015.


Chacun de ces fils individuels, isolé, échoue soit dans une des deux barques  – on est à Venise, il s’agit peut-être d’une métaphore des canaux traversés par les innombrables gondoles à travers le temps – soit s’abîme au sol, dans la déréliction et l’oubli. Ces clés sont évidemment très fortement chargées symboliquement. Il peut s’agir tout aussi bien de la clé qui ouvre des portes comme de celle qui scelle des secrets. Ce peut être également la clé de la maison qui rassemble comme celle qui enferme.


Mise à jour ! En savoir plus sur Chiharu Shiota, voir notre article: “Simplicité et évidence”.


A chacun d’y déposer son propre ressenti du moment. Le « visiteur » se déplace donc dans un magma rouge sang, compact quoique aérien, aussi délicat et fragile que les empreintes de la mémoire. Le léger bruissement des fils et des clés, les pas des autres individus qui effleurent ce nuage spatio-temporel de la mémoire sont comme autant d ‘échos intimes.


chiharu shiota, state-of-being, biennale-venise, venice, pavillon-japonais, venice-biennal

© Chiharu Shiota. “The Key In The Hand”, Pavillon japonais, Biennale de Venise, 2015.


C’est la grande réussite des œuvres de Chiharu Shiota. Elles fonctionnent à partir d’une symbolique universelle, plutôt banale et ouverte à de multiples interprétations. L’aspect immersif, intime des installations de l’artiste japonaise est particulièrement efficace.

Le plus étonnant est que les petites pièces sont toutes aussi puissantes quant à leur pouvoir émotionnel. Elles fonctionnent comme des autels personnels dédiés aux traces indélébiles et impalpables de notre mémoire.


Repères chronologiques:

  • Née en 1972 à Osaka, Japon.
  • Vit et travaille à Berlin, Allemagne.
  • 1992-96 Kyoto Seika University, Japon.
  • 2017: Exposition personnelle, “Where are we going?”, Le Bon Marché, Paris, France
  • 2016: Exposition personnelle, “Sleeping is like death”, galerie Daniel Templon, Bruxelles, Belgique.
  • 2015: Exposition personnelle, “The Key in the Hand”, Pavillon du Japon, 56ème Biennale de Venise.
  • 2013: Exposition personnelle, “Installation In Silence”, Art Basel Unlimited, Bâle, Suisse.
  • 2001: Exposition personnelle, “Under the Skin”, Pruss & Ochs Gallery, Berlin, Allemagne.
  • 2000:Exposition personnelle, “Breathing from Earth”, Kunstraum Maximillianstrasse, Stadtforum Munchen, Munich, Allemagne.
  • 2000: Exposition personnelle, “Bathroom & Bondage”, Projectroom ARCO, Madrid, Espagne.
  • 1995 : Exposition personnelle, “My existence as a physical extension”, Hounenin Temple, Kyoto, Japon.
  • 1994 : Exposition personnelle, “Becoming painting”, Australian National University, Canberra School of Art, Canberra, Australie.

En savoir plus:


chiharu shiota, state-of-being, air-plane-in-house

© Chiharu Shiota. Courtesy galerie Daniel Templon.

Thierry Grizard | Artefields.

Webmaster et auteur.

Artefields, couvre à travers un fil d’actualité fourni et quotidien l’ensemble des expositions à Paris, en France et pays francophones, mais aussi les grands évènements internationaux. Les champs d’intérêts sont essentiellement les arts plastiques, en allant de la peinture aux installations en passant par la sculpture. Nous nous efforçons également de découvrir ou soutenir d’un point de vue rédactionnel de nouveaux talents. Les articles de fond, ou analyses tentent de prendre un peu de distance relativement à l’actualité artistique afin de mieux éclairer cette dernière. De nombreuses galeries d’images sont à la disposition du lecteur qui pourra se faire une première idée du travail des artistes concernés. La ligne éditoriale ne se veut néanmoins pas exhaustive et revendique une part inévitable de subjectivité.

Résumé
Chiharu Shiota mémoire de sang et fils d'Ariane
Nom de l'article
Chiharu Shiota mémoire de sang et fils d'Ariane
Description
Chiharu Shiota dans « The Key In The Hand » pour le Pavillon Japonais à la Biennale de Venise joint, emmèle et disjoint les traces mémorielles. C'est immersif et captivant c'est aussi l'occasion de revenir sur une démarche complexe allant de la performance, l'installation à la "mise en espace" dans tous les sens du terme.
Auteur
Editeur
Artefields.net
Logo