3 min read

ERWIN WURM | LOST à la galerie Thaddaeus Ropac

ERWIN WURM | LOST à la galerie Thaddaeus Ropac. Erwin Wurm poursuit dans "Lost" son exploration des paradoxes de vie quotidienne.
ERWIN WURM | LOST à la galerie Thaddaeus Ropac

Erwin Wurm  et ses facéties post Pop Art à la galerie Thaddaeus Ropac

Erwin Wurm plus empathique et moins sardonique que Maurizio Cattelan, moins Disney Art que Koons, dans un esprit similaire à Leandro Erlich, Erwin Wurm fabrique/re-produit des sortes de “ready-made” paradoxaux à partir d’événements incongrus possibles ou réels de la “vie moderne”.


erwin wurm, lost, solo-show, thaddaeus-ropac, 2016, art
© Erwin Wurm.

A l’origine plasticien minimaliste travaillant de manière critique sur la notion de volume, de poids et de présence/absence, puis photographe plasticien ironisant sur nos quotidiens aliénés, Erwin Wurm poursuit ici son travail de sculpteur-plasticien qui monumentalise ou réduit des interactions possibles mais improbables liés à nos mode de vie.

Cet article est réservé aux abonnés Premium