Newsletter : Sara Punt, photographier et sculpter les corps

Newsletter : Sara Punt, photographier et sculpter les corps
1 min read
Sara Punt est une jeune photographe néerlandaise qui appréhende la photographie comme une chorégraphie qui sculpte et stylise les corps.

Sara Punt (née en 1994 aux Pays-Bas) confie dans un entretien avoir voulu dès son plus jeune âge se consacrer à la danse. Elle dû renoncer. Alors qu’elle considérait l’expression corporelle et la plasticité des corps chorégraphiés comme essentielles elle s’orienta vers une formation de styliste. De son propre aveu elle se montra peu douée pour cette spécialité tant son désir n’était pas de revêtir les corps, de les masquer mais bien au contraire de les dénuder. Abandonnant cette formation, sous l’influence de proches pratiquant la photographie, elle se lança avec passion et audace dans l’étude photographique des corps.

Une photographie de nus féminins principalement qui s’efforce de s’extirper de l’érotisation des corps pour ne retenir que la plasticité abordée comme le ferait un sculpteur ou un styliste. Sara Punt appréhende les corps qui se prêtent au jeu (on verra la dimension d’échange) de manière parcellaire comme une figure de dense qui dessine un mouvement, un rythme ou une forme. C’est ainsi que nombre de clichés sont sans tête et plus souvent encore sans visage. Les tissus, étoffes ou rubans de papier sont utilisés pour mieux souligner une forme ou un mouvement plus qu’une pose, ou un geste. Le stylisme fait un étrange retour pour encore mieux dénuder les corps...