Les flous de l’hyperréalisme chez Gerhard Richter