6 min read

Adrian Ghenie, Jungles in Paris

Adrian Ghenie avec "Jungles In Paris" à la galerie Ropac fait preuve d'une virtuosité stupéfiante à travers un syncrétisme stylistique presque sauvage.
Adrian Ghenie, Jungles in Paris

Adrian Ghenie, la violence picturale sous toutes ses formes

Adrian Ghenie, dans cette exposition fait preuve d’une virtuosité stupéfiante que l’on pourrait croire un peu vaine. Passé ce premier sentiment, on saisit pourtant, avec force, comment l’artiste roumain parvient à se renouveler dans un syncrétisme stylistique presque sauvage et irrespectueux.

La virulence habituelle de ses propos, d’ailleurs assez pessimistes, sur l’histoire de l’humanité et sa monstruosité intrinsèque, trouve ici une manière plus personnelle, moins empruntée à Bacon ou autres, de figurer picturalement la brutalité du monde des hommes.

adrian-ghenie,jungles-in-paris,painting,thaddaeus-ropac,exhibition,paris,france,2018
© Adrian Ghenie, « Jungles in Paris », galerie Thaddaeus Ropac, Marais, 2018.

Les voies picturales de la violence

Ghenie a débuté sa carrière avec quelques tableaux d’histoire aux connotations expressionnistes, voire même, par certains aspects, d’inspiration symboliste mâtinée d’une vision du monde Kafkaïenne stigmatisant les dictatures politiques, notamment le régime des Ceausescu.

Cet article est réservé aux abonnés Premium