6 min read

Albert Renger-Patzsch, « Les Choses »

Albert Renger-Patzsch est un photographe allemand considéré comme un des chefs de file de la Nouvelle Objectivité qui libérât la photographie de la peinture
Albert Renger-Patzsch, « Les Choses »

Albert Renger-Patzsch, formes et structure

Albert Renger-Patzsch (1897-1966) est un photographe allemand qui bénéficiât dans son pays d’origine d’une renommée considérable, notamment en libérant la photographie de la tutelle picturale. En portant un nouveau regard, propre à la spécificité de la photographie, sur les objets en tant que tels il érigea celle-ci au rang de médium à part entière, ce qui fit de lui l’un des chefs de file de la « Nouvelle Objectivité ».

albert-renger-patzsch,photography,straight-photography,nouvelle-objectivité,exhibition,museum,jeu-de-paume,les-choses,neue-sachlichkeit,dyptique
© Albert Renger-Patzsch, Archiv Ann und Jüngen Wilde, Zülpich, ADAGP, Paris 2017. Courtesy musée du Jeu de Paume.

La Nouvelle Objectivité

« Art et technique, nouvelle unité » cette devise fameuse du Bauhaus pourrait être celle de Renger-Patzsch, sa démarche est pourtant plus complexe. A mi-chemin de la Nouvelle Objectivité et du Bauhaus, il n’appartient exclusivement à aucun de ces deux mouvements.

L’intention essentielle dirigeant le travail du photographe allemand est bien cependant dans la droite ligne de la « Neue Sachlichkeit ». Mouvement que Jean-Richard Bloch définissait comme « …une nouvelle attitude de l’esprit, réaliste, positive et non sentimentale, en face des choses et des idées ». Or la photographie constitue de ce point de vue un moyen idéal de saisir la réalité matérielle aussi bien sociologique que physique. C’est ce qui dictât, pour l’essentiel, la démarche de Renger-Patzsch.

albert-renger-patzsch,photography,straight-photography,nouvelle-objectivité,exhibition,museum,jeu-de-paume,les-choses,neue-sachlichkeit
© Albert Renger-Patzsch.

Cet article est réservé aux abonnés Premium