2 min read

Antony Gormley à la galerie Xavier Hufkens

Antony Gormley expose à la galerie Xavier Hufkens, une exposition intitulée "Living Room" qu'il faut comprendre bien entendu au sens littéral.
Antony Gormley à la galerie Xavier Hufkens

Antony Gormley, « Living Room »

Antony Gormley est de nouveau à la galerie Xavier Hufkens dans une exposition intitulée « Living Room ». Entendez par ce titre: où habite-t-on ?

Unité et multiples

Antony Gormley poursuit donc son interrogation sur le lien entre la conscience et le corps. Du point de vue de l’artiste inspiré par le bouddhisme et la physique moderne nous sommes plutôt dans un réseau, une homéostasie, un ensemble d’interactions complexes.

Mais comme en physique quantique aucune aperception neutre de l’objet n’est possible. Pas non plus apparemment de brique simple, unique et universelle au fondement de tout. Antony Gormley pour figurer cette interrogation sans fin utilise des résilles, des ensembles et des imbrications sous la forme de corps humains isolés ou répétés.

Second Body

L’année dernière à la galerie Ropac nous avons pu voir des corps totémiques. C’est à dire des unités sous forme de briques « primordiales » voire de pixels. Mais aussi des résilles ne conservant des corps dans leur milieu que les champs d’interaction.

antony-gormley, sculpture, second-body, thaddaeus-ropac-gallery, pantin, paris

La suite de cet article est réservé aux abonnés Premium et standard