Ronan Barrot, peindre l’espace de la toile