2 min read

Tony Cragg, Thaddaeus Ropac, Pantin

Tony Cragg présente une vingtaine d’œuvres récentes à la gal. Thaddaeus Ropac, des œuvres très variées tant dans les matériaux que le vocabulaire plastique.
Tony Cragg, Thaddaeus Ropac, Pantin

Tony Cragg le fameux sculpteur contemporain anglais nous offre à voir une vingtaine d’œuvres récentes à la galerie Thaddaeus Ropac, Pantin.


tony cragg, thaddaeus-ropac, solo-show, sculpture, 2016, paris, france
© Tony Cragg. Courtesy gal. Thaddaeus Ropac.

Des œuvres très variées tant dans les matériaux utilisés que dans le vocabulaire plastique. Ce qui frappe, hormis l’aspect monumental et techniquement complexe, c’est la sensualité de la majorité des pièces exposées. Des matériaux qui paraissent de prime abord parfaits, lisses et apparemment durs d’aspect sont en réalité d’une grande sensualité.


tony cragg, thaddaeus-ropac, solo-show, sculpture, 2016, paris, france
© Tony Cragg. Courtesy gal. Thaddaeus Ropac.

Les peaux d’acier, de pierre, bronze ou fibre de verre sont satinées et parcourues de nombreuses imperfections, veinures, matités et brillances qui les rendent d’une richesse organique tout à fait en accord avec la complexité des formes imaginées par Tony Cragg.


tony cragg, thaddaeus-ropac, solo-show, sculpture, 2016, paris, france
© Tony Cragg. Courtesy gal. Thaddaeus Ropac.

La lumière de la magnifique galerie Thaddaeus Ropac se propage ou s’arrêtent comme absorbée dans ces entités biomorphiques oscillant entre le vivant, la strate archéologique et les objets de la modernité enchâssés dans des couches géologiques qui appartient au futur.

Cet article est réservé aux abonnés Premium